Retour
01 juillet 2020

Continuité
pédagogique à l’ESI, vue par les professeurs #Merciauxprofs

Continuité pédagogique à l’ESI, vue par les professeurs  #Merciauxprofs

La crise sanitaire  liée au Covid 19 a contraint  l’ESI à mettre en place tous ses enseignements en distanciel via des classes virtuelles. A ce titre,  l’ESI a voulu connaitre le retour d’expérience des enseignants sur cette  « expérience pédagogique » imprévue et novatrice.

Pour cela,  une enquête a été conduite auprès d’un échantillon de professeurs ayant participé à ce dispositif inédit. Nous vous rendons compte des grandes tendances relevées ci-après.

 

Pour près de 80 % des professeurs interrogés, les cours à distance se sont plutôt bien ou très bien déroulés.

« L’expérience est globalement positive car les étudiants ont joué le jeu en se montrant disciplinés et attentifs malgré quelques incidents techniques », dixit J. C, professeur de négociation commerciale. « L’instrument est très fluide et très efficace de sorte que je n’ai pas eu à m’adapter particulièrement …j’ai particulièrement apprécié de pouvoir communiquer directement des documents PDF pendant le cours » selon A.F., Maître de conférence en droit. Y.T., professeur d’anglais, relève pour sa part que « les élèves sont à l’écoute ».

Certains y ont vu une opportunité pour réinventer leur manière d’enseigner, à l’image d’A. H., professeur de Management Stratégique, qui en a profité pour repenser ses cours sur la forme et le fond en les rendant plus interactifs avec 30 à 40 minutes d’exposé suivi d’un travail personnel ou en groupe.

Certains ont fait preuve d’adaptabilité en mixant documents écrits et prise de parole pour palier notamment  certains problèmes techniques rencontrés par quelques étudiants (connexion internet, micros défaillants, PC trop anciens, etc.) comme R. T. B, professeur d’Anglais juridique.

 

Cependant un peu plus de 20 % des professeurs ont soulevé des difficultés propres  à ce dispositif, notamment le manque de réel contact.

Au-delà des incidents techniques rencontrés par certains étudiants, la plupart du temps liés à des difficultés de connexion ou l’utilisation d’ordinateurs trop anciens,  la nostalgie du tableau blanc reste prégnante : « Le distanciel rend les échanges avec les étudiants difficiles, surtout pour faire participer les moins actifs » dixit A. H., professeur de Management Stratégique.

Sentiment corroboré par J.P. qui évoque les limites du distanciel où il est difficile de s’occuper des étudiants « moins concernés » et d’avoir des relations franches et directes comme en présentiel. Pour J. P., enseignant en droit de l’environnement «  le plaisir de l’enseignement repose beaucoup sur la mise en scène liée au face à face. Avec le distanciel, elle n’apparait plus ». Pour F.B., maître de conférence en droit, même si l’adaptation des cours a été la meilleure solution à la crise, cet enseignement ne répond que partiellement aux exigences attendues des étudiants, à savoir réactivité, disponibilité, aptitude au dialogue. Enfin, R.T.B. professeur d’anglais,  relève qu’il est  « beaucoup plus difficile de faire passer  l’humour britannique en distanciel »

Il faut néanmoins souligner que cette expérience a avant toute chose permis le maintien de l’ensemble des cours du second semestre, soit près de 4000 h d’ enseignements auprès des 400 étudiants de l’ ESI, du BTS profession immobilières  1ère année au Master 2 en droit immobilier. A la question, seriez-vous prêt à adapter une partie des cours en présentiel à distance pour la rentrée de septembre 2020, 64% ont répondu favorablement en préconisant une amélioration de l’outil pédagogique et un enseignement plus ludique en reconnaissant une nécessaire adaptation de leurs méthodes pédagogiques afin de permettre plus d’interactions avec les étudiants.

L’ensemble des enseignants espèrent pouvoir retrouver des conditions d’exercice « normales » dès la rentrée de septembre, d’aucun avançant que le présentiel reste la méthode la plus efficace et la plus dynamique pour la transmission des connaissances, comme l’avance V.B., avocat et professeur en droit des contrats.

A titre de conclusion, Thierry Cheminant, directeur de l’ESI salue la réactivité de l’ensemble des enseignants à avoir su faire preuve d’adaptabilité et d’agilité pour réussir ce beau challenge. Il se joint aux spécialistes pour reconnaître que l’avenir de la pédagogie sera un mélange subtil entre distanciel et présentiel qu’il appelle « formation hybride ».  Un modèle que nos étudiants pourraient retrouver en septembre 2020 compte tenu des incertitudes qui planent sur les conditions de la rentrée, les protocoles définitifs n’étant toujours pas arrêtés. Dans tous les cas, « nous sommes prêts à toute éventualité », nous rassure Thierry Cheminant.

 

Voir l’infographie en grand

Retrouvez le communiqué de presse dédié ici

Contact Presse : 
Galivel & Associés -galivel@galivel.com – 01 41 05 02 02
Carol Galivel : 06 09 05 48 63
Valentin Eynac : 06 03 62 45 34

 

Vous souhaitez connaître la continuité pédagogique vue par les alternants en entreprise ?
Retrouvez l’article dédié ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BEL ÉTÉ !

L’école est fermée du 1er au 15 août 2020.
Pour la formation continue :
Les inscriptions restent ouvertes tout l’été et seront traitées dès notre retour.
Toutes nos formations sont éligibles au renouvellement des cartes professionnelles.

Pour la formation diplômante :
Candidatez en ligne tout l'été, vos dossiers seront traités dès notre retour.
En attendant, prenez soin de vous !