Les métiers de l’immobilier

 ESI_infographie_1

L’immobilier et l’emploi

L’immobilier est l’un des principaux moteurs de l’économie française :
6e employeur, 3e producteur (après le commerce et l’industrie) et 2e créateur de richesse derrière le secteur public.

Le secteur compte :

48 000 entreprises dont environ 28 000 agences immobilières

… et représente :

170 000 emplois

18 milliards d’euros de chiffre d’affaires

13 % du PIB national

 

Source IEFP

 

Une nécessité : des professionnels formés et experts

La richesse du secteur d’activité immobilier repose sur la diversité des métiers qu’il est possible d’y exercer.

Agents immobiliers, syndics de copropriété, spécialistes de la transaction, de l’administration de biens, de l’immobilier d’entreprise, de l’aménagement foncier, du diagnostic technique… autant de professions envisageables, au service des consommateurs et des entreprises.

Spécialiste en affaires rurales et forestières

Le spécialiste en affaires rurales et forestières est un agent immobilier spécialisé dans la transaction de terres agricoles, viticoles, de bois et de forêts. Ses activités s’étendent généralement aussi à la gestion de ces biens pour le compte de ses clients propriétaires.

Le spécialiste en affaires rurales et forestières doit déterminer la valeur des biens à vendre, il doit pouvoir estimer la qualité des terres, prendre toutes les précautions concernant les droits de préemption (Société d’Aménagement Foncier et d’Établissement Rural, département, région).

Il doit avoir des connaissances précises et approfondies sur la transmission des exploitations agricoles (quotas betteraviers, quotas laitiers, DPU…).

 
 
  • Spécialiste en affaires rurales et forestières

    Spécialiste en affaires rurales et forestières

    Le spécialiste en affaires rurales et forestières est un agent immobilier spécialisé dans la transaction de terres agricoles, viticoles, de bois et de forêts. Ses activités s’étendent généralement aussi à la gestion de ces biens pour le compte de ses clients propriétaires.

    Le spécialiste en affaires rurales et forestières doit déterminer la valeur des biens à vendre, il doit pouvoir estimer la qualité des terres, prendre toutes les précautions concernant les droits de préemption (Société d’Aménagement Foncier et d’Établissement Rural, département, région).

    Il doit avoir des connaissances précises et approfondies sur la transmission des exploitations agricoles (quotas betteraviers, quotas laitiers, DPU…).

     
  • Spécialiste en viagers
  • Mandataire en fonds de commerce ou Intermédiaire en Transmission d’Entreprises et de Commerces
  • Spécialiste en locations de vacances
  • Promoteur
  • Conseiller en immobilier d’entreprise
  • Marchand de biens
  • Aménageur foncier
  • Diagnostiqueur
  • Expert immobilier
  • Syndic de copropriété
  • Administrateur de biens
  • Agent immobilier